L’alimentation à IG bas

Et si je commençais un peu à vous parler de l’alimentation à IG bas ? Vous ne savez peut-être pas ce que c’est ou vous en avez entendu parler récemment et vous aimeriez en savoir davantage ? Je vais vous expliquer cela le plus simplement possible.

L’utilisation de l’index glycémique des aliments ne date pas d’aujourd’hui mais existe depuis une trentaine d’années. C’est une grande découverte qui a été approuvée en tant que « régime » par des scientifiques.

« L’index glycémique représente l’effet hyperglycémiant d’un aliment après sa consommation par rapport à un glucide de référence qui est le glucose ».

On peut en déduire que l’index glycémique d’un aliment dépend donc de sa composition.

Certains aliments sont dits à IG élevé, comme par exemple : le riz blanc, le pain blanc, car ils entraînent une élévation rapide de la glycémie lorsqu’ils sont digérés. Cela provoque une production excessive d’insuline par le pancréas.

A contrario, certains aliments sont dits à IG bas, comme par exemple : les légumes, les pois chiches, qui entraîneront une élévation de la glycémie bien moins rapide et limiteront la sécrétion d’insuline.

On parlera donc d’une nouvelle façon d’adapter son alimentation. Rien de contraignant puisque il y a une très grande variété d’aliments à IG bas.

Cette alimentation reste bien entendu saine, équilibrée et source de plaisir gustatif. Il s’agit simplement de contrôler la qualité et la quantité de glucides ingérés afin de maîtriser votre glycémie.

Je vais essayer de vous apprendre à mieux connaître les aliments « phares » de l’alimentation à IG bas et ainsi les accommoder au mieux. Une nouvelle prise en main de votre alimentation de façon quotidienne et durable afin de rester en bonne santé. Retrouvez le tableau récapitulatif de ces aliments ici. Ces aliments permettent d’élaborer des menus qui ne provoquent pas des pics de glycémie. Vous trouverez dans ce tableau, l’index glycémique de chaque aliment et sa charge glycémique.

L’index glycémique (IG) : comme nous l’avons vu plus haut, cet index nous renseigne sur l’impact d’un aliment sur le sucre sanguin (glycémie) ; plus il est bas, moins cet aliment élève le sucre sanguin !
Pour que cela soit plus parlant : < 50 on parle d’IG bas, entre 50 et 70 l’IG est modéré et > 70 l’IG est élevé.

Certains aliments on un index glycémique inférieur à 35, on les classe comme étant à IG très bas.

La charge glycémique (CG) : Il s’agit de l’impact d’une portion courante d’un aliment sur la glycémie. Plus la charge d’une portion d’un aliment est basse, moins elle provoquera de surproduction d’insuline et limitera donc le stockage.

Il faut donc penser que la charge glycémique à une importance selon la portion consommée.
L’alimentation à IG bas consiste donc à manger une quantité modérée de glucides et prioritairement ceux à IG bas ! Ce qui nous permet d’éviter les pics de glycémie et d’insuline qui favorisent le stockage des graisses.

Ce n’est pas contraignant, pourquoi ? Parce que vous verrez qu’il y’a une grande variété d’aliments.

L’efficacité de cette alimentation d’observe par :

  • Une capacité à réduire voire faire disparaître les petits creux de la journée (glycémie contrôlée = satiété augmentée)
  • Un meilleur contrôle du diabète de type 2 grâce au contrôle de la glycémie
  • Perte de poids amorcée en toute tranquillité
  • Aucune contrainte ni frustration puisque une variété alimentaire s’offre à vous
  • Augmentation de l’énergie au quotidien

Vous êtes prêt à essayer ?